Interventions du groupe Ste Geneviève Autrement

à la réunion du Conseil municipal du 20 septembre 2011


- Projet de schéma de coopération intercommunale 
- Le rapport de gestion de la SEMARDEL 
- Taxe sur la consommation finale d’électricité 

Projet de schéma de coopération intercommunale

Le projet de coopération intercommunale prévoit l’intégration dans la communauté d’agglomération du val d’Orge de la commune de Longpont sur Orge. Nous avons déjà eu l’occasion de dire que nous n’y voyons pas d’objection. Par ailleurs, en regardant la carte, on se pose inévitablement la question du devenir de la ville de Grigny. Merci de nous dire quelles sont les réflexions en cours à ce propos.

 
Le rapport de gestion de la SEMARDEL

Nous prenons note que l’ensemble du contentieux créé autour de la SEMARDEL semble enfin venir à son terme. Nous approuvons l’utilisation de l’énergie des déchets pour alimenter le réseau urbain de chauffage d’Evry. Comme je l’ai relevé ici à plusieurs reprises et dans un rapport publié par le ministère de l’environnement, il est incohérent et coûteux de produire de l’électricité à partir de la chaleur d’incinération, vendue cher à EDF, alors qu’à quelques kilomètres un réseau de chaleur est chauffé au gaz. Cette chaleur venant de la combustion de gaz, ne coûte pas cher car l’électricité produite en même temps (en « cogénération ») est vendue très cher à EDF. C’est ainsi que les consommateurs d’électricité paient cher l’électricité produite par l’usine d’incinération et, indirectement, financent le chauffage urbain d’Evry. Par ailleurs, la SEMARDEL s’engage dans la pyrolyse des déchets. Il sera intéressant d’en connaître les résultats techniques et économiques. On nous dit également que la SEMARDEL produira du biogaz à partir des déchets des cantines. Cela rejoint également des préconisations faites dans le rapport que j’ai mentionné : les déchet fermentescibles dont on est sûr de l’origine donnent un biogaz d’où il est possible de tirer du méthane pur, utilisable comme carburant ou susceptible d’être introduit dans les conduites publiques de gaz, comme cela se fait en Suisse ou aux Pays-Bas par exemple.

J’ajouterai que le dispositif essonnien de traitement des déchets devrait être complété par la collecte sélective à domicile des déchets toxiques. Ste Geneviève Autrement l’a demandé au cours de l’enquête publique sur le programme départemental pluriannuel de traitement des déchets et j’en ai déjà parlé ici. Aujourd’hui on nous demande de rapporter les médicaments ici, les piles ailleurs, les peintures, produits phytosanitaires ailleurs encore. Cette façon de procéder est donc malcommode donc très imparfaite. La collecte à domicile des déchets toxiques serait beaucoup plus utile que bien d’autres collectes sélectives.


Taxe sur la consommation finale d’électricité

La délibération que vous nous présentez est absolument incompréhensible. La note de présentation est également incompréhensible. Alors qu’il s’agit de voter le montant d’un impôt, c’est inadmissible.