Interventions du groupe Ste Geneviève Autrement

à la réunion du Conseil municipal du 7 février 2012


Exercice du droit de préemption sur deux terrains, route de Corbeil 
- Mise à jour du tableau des effectifs : demande d'organigramme
-
Motion contre la suppression de 2000 postes d’enseignants des réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté (RASED) 

Compte rendu du maire au conseil de sa délégation de pouvoir

La commune a exercé son droit de préemption à deux reprises, pour acheter une propriété 141 route de Corbeil et une autre avenue 257 Gabriel Périr. Quel est le projet de la commune sur ces deux propriétés ?

 

Mise à jour du tableau des effectifs

Nous disposons d’un organigramme des services de la commune qui n’est certainement pas à jour. Nous avons demandons donc de nous communiquer un organigramme faisant apparaître les fonctions et les noms des responsables des services et des bureaux.

 

Motion contre la suppression de 2000 postes d’enseignants des réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté (RASED)

Vous nous proposez de signer une motion dont nous n’avions pas entendu parler avant le début de cette réunion du conseil municipal. C’est extrêmement désagréable. Vous nous demandez de prendre position sans avoir pu consulter les personnes compétentes ni discuter avec les personnes avec qui nous travaillons sur les affaires de la ville. C’est d’autant plus déplaisant que le sujet est important et difficile.

Si vous avez l’intention de nous proposer une motion chaque fois qu’il y aura une diminution du nombre de postes dans la fonction publique, nous devons nous attendre à en avoir une à chaque réunion du Conseil municipal quel que soit le résultat de la prochaine élection présidentielle, vu l’état des finances publiques.

Nous voterons néanmoins cette motion car vous nous dites que la suppression des postes vous a été abruptement annoncée par le préfet sans aucune concertation.

Mais il ne faut pas se contenter de « s’opposer ». Il faut que la commune étudie ce qu’elle peut faire pour répondre aux besoins de enfants sans se cacher les difficultés budgétaires.