L'action sociale
Extraits du programme de Henri Prévot aux élections cantonales de 1998


 
 

Pour les jeunes

La jeunesse est notre chance.

Aux aînés, il faut procurer des emplois.

Aux plus jeunes, le meilleur service à rendre est de les éduquer, éducation personnelle et éducation à la citoyenneté.
 

Henri Prévot s'engage sur ceci :

- Réussir à l'école : renforcer le programme du département

- une "école des parents" pour conseiller les parents dans l'éducation de leurs enfants

- le "Conseil général des jeunes" : il faudra lui donner plus de responsabilité ; et susciter des "conseils municipaux de jeunes" pour leur apprendre la vie publique locale

- les jumelages avec des villes ou des régions européennes : inciter les communes (notamment Ste Geneviève des Bois) à les rendre beaucoup plus vivants

- les activités périscolaires, sportives, éducatrices, culturelles avec des associations (voir ci-contre)

- une culture de qualité sera proposée à tous les jeunes, notamment ceux des milieux défavorisés : la culture de qualité est un facteur de cohésion sociale très fort.

- préparer nos jeunes aux modifications très profondes que nous connaîtrons dans les décennies à venir - société de l'information, mondialisation, refonte de l'urbanisme pour diminuer les transports et lutter contre l'effet de serre etc.
 

Une culture de qualité pour les jeunes

Le Conseil général a retenu le principe d'une action pour faciliter l'accès des jeunes à la culture. Henri Prévot agira pour que cette décision de principe soit rapidement mise en oeuvre, sous forme d'une carte ou de chèques donnant des tarifs réduits au cinéma, concerts, théâtre etc. - à l'image de ce que fait la région Rhône Alpes par exemple.
 
 

Le Programme Ville Avenir de l'Essonne

Il y a deux ans, le Conseil général a voté sa politique de la ville pour cinq ans : un très beau programme qui a valu à M. Petit, son pilote, et aux services départementaux des félicitations unanimes. L'Essonne s'est mise alors en tête des départements. Cette politique avait été préparée par un excellente étude de la situation des villes où se trouvent des quartiers difficiles (comme Ste Geneviève). Ce programme comporte :

- une aide aux communes pour le fonctionnement

- des primes de réhabilitation des logements sociaux - la résidence Edificat par exemple

- une très forte augmentation de l'enveloppe de subventions aux associations

- de nouvelles subventions à l'investissement : 3 millions de francs pour notre commune, ce qui est beaucoup.

Henri Prévot s'engage sur les points suivants :

- mettre à jour le diagnostic de la ville et l'affiner par quartier ; faire des comparaisons et analyser les évolutions

- augmenter encore les subventions de fonctionnement, en diminuant s'il le faut les subventions d'investissement.
 

- encourager la vie associative

Contre l'individualisme, contre les plaies des temps modernes (délinquance, chômage, solitude, mal de la jeunesse), notre société a besoin d'associations et de bénévoles. Le conseil général doit intensifier son action :

* veiller à l'indépendance et à l'égalité de traitement des associations par le département et les communes

* mettre à disposition des associations des moyens de communication et des équipements communs

* financer la formation des responsables et des animateurs, rémunérés ou bénévoles

* organiser des échanges d'expériences